Catégorie : bijoux

J’ai râté la rentrée?

Oui, en effet, je me suis un peu laissée débordée par la rénovation de notre cuisine. A ma décharge la chose s’est avérée être un chantier pharaonique englobant de refaire le carrelage, le plafond, la déco et l’électricité pour un îlot de cuisson qui n’existait pas. De surcroît la cuisine étant ouverte sur la salle à manger, le carrelage ne se réduisait pas à une petite pièce. Et comme le changement entraîne le changement, nous avons aussi eu envie de refaire les murs de la salle à manger…

Bref, la cuisine est finie exception faite d’un plan de travail pour l’îlot central qui doit encore être livré. La pose du carrelage est également achevée, mais les murs de la salle à manger devront patienter un peu. Et oui, au boulot!!! Les vacances sont finies et dès lundi j’ai enfin repris le chemin de l’atelier.

En effet, le mois prochain la belle Olga et moi même seront à Madrid avec nos Elégantes Connections pour la dernière fois (enfin sauf demande spéciale)… Du coup il fallait que je me replonge dans cette technique si riche… et tout va bien je n’ai pas oublié comment faire, enfin je crois!

Ensuite je me suis également replongée dans les broches tryptiques que je présenterai pour la première fois en Belgique chez l’adorable Liselot Henderyckx  fin Janvier prochain (il reste des places si vous êtes intéressés). J’ai réduit la taille, mais j’aime toujours autant.

Et depuis hier je planche sur un nouveau modèle de bracelet assorti aux boucles d’oreilles qui sont au programme de Bristol début Mars 2019. Il est tout léger, plein d’angles saillants et la technique est passionante. Du coup j’en ai un second au four.

Ouf, je crois que j’ai bien rattrapé le temps, non?

 

 

Un tableau autour du cou!

Juste avant de décider de rénover entièrement notre cuisine (d’ailleurs la prochaine fois que j’ai une idée comme celle-là il faudra m’abattre…), j’ais pris

 

le temps de jouer avec une idée (bien plus raisonnable cette fois) qui me trottait dans la tête. J’avais imaginé une broche sur le modèle des tryptiques et autres compositions murales comportant plusieurs éléments de formes variables qui viennent se succéder et parfois se chevaucher. Je voulais aussi aller plus loin sur le thème des bijoux modulables, thème cher à mon coeur.

Il a donc fallu tout d’abord travailler sur des gabarits papiers afin de vérifier la faisabilité de la chose, puis j’ai utilisé l’ordinateur et la « Silhouette » pour les obtenir dans du plastique souple afin de pouvoir les réutiliser. Et enfin j’ai pu passer à l’étape de la polymère, la plus plaisante d’ailleurs.

Voici donc deux broches qui se transforment en colliers, grâce à l’astuce de Bettina Welker, et dont chaque pièce peut changer de place et de sens à votre guise.

Je les trouve aussi captivants que des mini toiles d’Art Moderne et cela correspond bien à mon idée de départ.

Sur ce, je vous laisse car le carrelage, le plafond et la peinture m’attendent….(au secours!)

Presque prête.

Ouh la la tout s’enchaine si vite parfois! J’ai l’impression d’être rentrée de Rome hier alors que je repars déjà la semaine prochaine. Cette fois ce sera Maribor en Slovénie pour l’évènement chez Art Trade organisé par la merveilleuse Mihaela Vindis. J’aurais le plaisir d’y animer trois ateliers.

Polymère sur métal
Polymère sur métal BO dépareillées

En rentrant, j’enchaine avec le stage Elégantes Connections en Normandie avec la douce Olga Nicolas, et organisé par la pétillante Karine Lucas.

Du coup depuis trois semaines, c’est l’ébullition dans mon atelier avec cependant un manque de temps crucial pour prendre les photos de tout ce travail…

Mais à présent que tout est quasi prêt, voilà quelques photos des dernières créas sorties tout droit de l’usine à gaz en espérant que vous aimerez la diversité. Il y a du nouveau et du moins nouveau qu’il faut se remettre en tête avant de le livrer aux stagiaires…

 

Elégantes Connections
Boucles d’oreilles creuses.
Bague creuse

a bientôt!

 

 

Géométrie variable?

C’est après avoir vu un bracelet en métal plié que j’ai créé le bracelet que j’enseignerai à Rome en février prochain. Le plus difficile dans ce projet était de trouver un support facile à fabriquer et à utiliser afin de pouvoir l’enseigner facilement.


C’est ce bracelet qui m’a plus tard conduite à faire des boucles d’oreilles creuses aux formes géométriques variées ainsi qu’une bague aux lignes architecturales. Je me suis rendue compte des vastes possibilités en réfléchissant aux différents formes.

Mais c’est en cherchant récemment de nouvelles formes pour de nouvelles boucles d’oreilles ou encore des perles creuses, que j’en suis arrivée à ce nouveau bracelet aux lignes géométriques captivantes.

Je reste fascinée par les incroyables possibilités que cette technique de mise en forme offre et je me demande si j’arriverai à en faire le tour… Je crois bien que la seule façon de le savoir, c’est de continuer. En voilà un programme réjouissant pour cette période de fêtes de fin d’année!!!

J’en profite d’ailleurs pour vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne Année 2018.

Elégantes Connections….un clic pour tout changer

 

Quand mes deux paires de boucles d’oreilles…

Boucles d'oreilles Elégantes connections

décident de s’associer avec de banales pièces noires et d’élégantes connections…

Pièces diverses Elégantes Connections

elles se pavanent alors en un collier original…

Collier Elégantes Connections

ou se serrent les coudes pour se transformer en une broche architecturale.

Broche Elégantes Connections

Cette nouvelle série est tout d’abord le fruit d’une amitié extraordinaire avec la douce Olga Nicolas, amitié qui s’est transformée en une belle collaboration. Nous avons beaucoup travaillé autour d’une technique qui permettrait de transformer en quelques clic  quelques pièces, comme celles que je viens de vous présenter, en  boucles, colliers, broches etc… à l’aide de connecteurs élégants dont nous dévoileront le secret lors de stages. Deux sont déjà prévus cette année :

Le premier à Orthez les 3, 4 et 5 juin (pour tout renseignement, contactez Céline Perret: celine-perret@sfr.fr )

Le second à Utrecht (Pays-Bas) les 24 et 25 juin (pour tout renseignement contactez Noortje Kuhlman: n.kuhlman@gmail.com )

Out of the Box

Voilà une expression que l’on peut entendre régulièrement. La première fois je me suis vraiment demandée ce que cela voulait dire, penser “hors de la boîte”??? Quézaco????

Et puis j’ai compris qu’il s’agissait au final de puiser profondément en soi , d’exprimer artistiquement, pour ma part, ce que l’on ne parvient souvent pas à matérialiser par des mots. Oui, mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire, car on est trop souvent bridé par notre éducation, le regard des autres, les carcans de la société… Bref pas facile de tout poser et de se mettre à nu (de manière artistique bien entendu…) et de laisser libre cours aux émotions, aux envies, à l’inspiration.

Il m’aura fallu 10 ans de polymère pour en arriver à enfin créer une pièce comme celle-ci. Certaines personnes seront surprises et se demanderont quelle mouche m’a piqué, certaines personnes ne vont pas aimer, d’autres ne comprendront pas… Mais au final, ce qui importe le plus c’est à quel point ce projet m’a transportée de bien-être. Alors que moi-même je me savais bien loin de mon univers habituel, j’étais transportée de plaisir et j’ai foncé sans savoir si l’objet final saurait retranscrire l’ivresse de sa création. Et rien que pour ce plaisir là, cela en valait la peine.

Out of the box 2

Je partage ce moment avec vous en espérant avoir réussi à exprimer par écrit ce que j’ai ressenti en créant “Out of the Box.

Out of the box 4

Out of the box 6

Merci.

Après les ronds et les carrés, voici le…comment dire…de travers!

Oui il n’est pas vraiment triangulaire, il part juste de travers.

Almost triangular necklace 1

Almost triangular necklace 2

Almost triangular necklace 4

Merci à Gadouille qui voyant mon collier carré partir un peu de guingois l’a trouvé génial comme ça. Du coup j’ai un peu creusé l’idée tout en m’inspirant des encolures non conventionnelles de la Haute Couture.

Merci aussi à Olga pour le pot pourri dans son tiroir, la fleur en est inspirée.

D’autres formes  suivront certainement, encore plus bizarroïdes. Et comme vous alliez le demander, le voici porté pour bien vous rendre compte de l’effet qu’il fait. Il est très léger, plutôt sobre avec une touche de couleur.

DSC02922

Je veux un collier carré!!!

C’est avec cette soudaine envie que je me suis levée samedi matin. Pourquoi? Aucune idée, mais dès que l’envie a été là, mon cerveau s’est mis en marche…toute la journée. Ca prend du temps de concevoir un tel truc!!!

Je savais déjà comment serait la décoration, alors dimanche j’ai sorti le mannequin, le papier, les ciseaux, le scotch et clic, clac… je me suis mise au travail. Pfff, pas facile finalement le carré!!! Mais bon un défi c’est un défi et lundi soir, je suis arrivée à ça :

DSC02400

C’est un prototype avec plein de choses à corriger parce que je me suis précipitée (bien entendu), mais il n’est pas si mal. Pas désagréable à porter, même si je conçois qu’il ne plaise pas à tout le monde de par sa forme géométrique.

Et le lendemain, “paf” nouvelle idée pour simplifier le projet et en faire quelque chose de plus simple, un peu moins carré certes, mais toujours dans la même réflexion. Alors hop hop hop au travail et le soir : tadaaaa !!!!!

DSC02390

Celui-là je l’aime vraiment beaucoup. Au point que ce matin j’en ai refait un second version colorée…

DSC02393

 

 

Edit : A la demande générale, voici les deux versions de collier carré portés.

image

  • image

 

 

Je me prépare pour l’ECC en Slovénie…

Se préparer cela veut dire faire et refaire. Il faudra pouvoir répondre à toutes les questions, contrer tous les problèmes que l’on ne rencontre qu’en stage, travailler avec des fours auxquels on est pas forcément habitués, s’assurer que tout le monde aura fini…bref, il faut réviser. Alors du coup je me retrouve avec un certain nombre de pièces identiques et différentes à la fois. Mais bon, cela permet aussi aux stagiaires de trouver l’inspiration quand ils doivent réaliser le leur. image

J’ai également pensé aux stagiaires de l’ECC et des JAFA et j’ai fait une série de boucles dépareillées, en espérant qu’elles leur plairont…

image

 

Et en faisant les petites boucles pour aller avec les boutons de fleurs, je me suis trompée ( c’est ça de ne rien noter la première fois…)!!! Alors pour ne pas jeter, j’ai modifié la chose et suis arrivée à ces drôles de boucles d’oreilles. Elles sont toutes légères (une fois n’est pas coutume) et amusantes à faire, bien que ce soit assez long.

DSC02386 DSC02388

Et maintenant, que vais-je faire pour me distraire????

Dépareillées

Il y a quelques mois j’avais griffonné ce que j’envisageais devenir une broche. C’est la forme pleine de courbes et bien balancée qui me plaisait dans ce croquis. Je n’y ai ajouté de la couleur que fin juillet au moment de m’atteler enfin au modelage et afin d’avoir une idée plus précise de ce que je voulais. J’ai également changé d’avis et décidé d’en faire une paire de boucles d’oreilles, avec une tige intégrée…

DSC02373

Mais voilà, ce qui semblait fonctionner sur le papier demandait plus de réflexion : comme la tige incorporée. Quand je l’ai modelée à l’identique de mon dessin, la boucle tombait de telle façon qu’on ne pouvait en apprécier les courbes, or c’est justement cela que j’aime le plus. Donc j’ai modifié le système d’attache pour pouvoir l’orienter et mettre la forme en valeur.

Deuxième soucis majeur : Allais-je pouvoir faire deux boucles strictement identiques??? Avant de faire la seconde boucle cette grande incertitude s’est installée, et par crainte d’un échec je me suis laissée séduire par l’idée d’une boucle longue associée à une boucle courte plus discrète. Si au final j’ai réussi à créer une seconde boucle bourgeon identique, le contraste des deux boucles ci-dessous me plait beaucoup, alors je crois bien que je vais conserver la paire telle quelle.

Boucle bourgeon dépareillée

BO dépareillées 2

BO dépareillées

 

Bonnes vacances !!!