Renaissance…ou presque.

Que cela faisait longtemps! Plus d’un an je crois bien, depuis le premier confinement. Avec cet enfermement s’est envolé mon envie de créer, et je la croyais définitivement partie. Ce virus m’a scié les ailes, je travaille seule dans mon atelier et on aurait pu penser que cela ne changerait donc rien à mon quotidien. Mais dans la création il un besoin de partager avec les autres et le confinement , cette coupure sociale, cet enfermement avec toute la morosité qu’il ballade avec lui a eu raison de mon envie.

Du coup, je me suis jetée à fond dans l’aménagement de mon atelier qui stagnait depuis si longtemps faute de temps. J’ai fini l’isolation des murs, le placo, le carrelage, la peinture, le plafond (bon sang que j’en ai bavé pour le plafond!!!). Mon Gégé chéri m’a installé les lumières, m’a aidé à créer des tables sur roulettes pour les futurs stagiaires, bref fin d’année c’était enfin fini et prêt.

J’ai ensuite mis un long moment avant de transférer mes affaires dans ce nouvel espace, surement la crainte de tout changer de place et de perdre mes marques (beaucoup comprendront). Je me suis remise devant la pâte…mais ce qui me plaisait un jour me laissait indifférente le lendemain. Alors pourquoi continuer et surtout pourquoi le montrer?

Oui voilà, la muse n’était pas encore revenue, elle a du choper une forme transgénique du Covid. Alors j’ai fais du tricot, du crochet, des tableaux diamants, des travaux chez ma fille, bref rien à voir avec la polymère. Et jai attendu, attendu, au point de penser tout arrêter. Oui j’en étais là. Je pensais que créer en des temps pareils où on fait régner la peur et l’incertitude sur les gens, était d’une futilité extrême. Mais j’avais tort bien sur, car l’homme a toujours créé, toujours eu besoin de s’exprimer au travers des arts et d’apporter de la beauté aux autres. On a besoin de beauté même et surtout quand les temps sont sombres, et je dois faire ma petite part même si cela me semble futile.

En me promenant sur Pinterest ( puisque les musées et expositions et magasins nous ont été interdits…) j’ai vu des choses qui m’ont plu par leurs formes et leurs textures et je me suis demandé si je pouvais… cette petite voix dans ma tête m’a dit que je ne perdrais rien à essayer, alors retour à l’atelier et enfin la magie est revenue. Tout d’abord une pâle copie du bijou convoité en bois et argent, puis une autre texture et une autre couleur pour me l’approprier, et enfin une forme plus personnelle associée à un montage vu ailleurs sur un autre bijou mais sans soudure.

Bref, il m’aura fallu beaucoup de temps avant d’avoir enfin l’envie de partager à nouveau avec vous. Mais voilà c’est le moment et j’espère qu’il vous plaira.

6 comments

  1. Marie Claude Ortega says:

    Que cela fait du bien de te lire Sylvie et de voir que l’inspiration est revenue !!! J’adore tes nouvelles créations !!! Pleins de bisous
    MarieC

  2. Marta T says:

    Ha sido un año muy dificil, nos cambio la manera de ver muchas cosas y como dices la musa se fue en muchos casos pero has resurgido con fuerza, Un bello trabajo y por fin estas con nosotros otra vez querida

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.