Auteur : Sylvie peraud

La panne

Si il y a bien une chose que chaque créateur et créatrice redoute mais qui arrive inévitablement, c’est la panne d’inspiration. J’ai envie de dire que dans mon cas c’est cyclique, environ une fois par an je sèche.

Quand cela m’arrive inutile de me mettre devant la table et d’essayer de faire quoi que ce soit car il n’en ressort jamais rien de bon. Du coup, je file faire autre chose, quelque chose de différent et qui m’occupe la tête complètement afin de ne surtout plus penser à la polymère et son univers. Cette année encore, j’ai fuis la panne en plongeant à fond dans la rénovation de notre couloir : gratter le crépis saumon posé il y a 20 ans, poncer les murs de plâtre, enduire, reponcer, peindre dans des tons de plus neutres et plus apaisants. Refaire le plafond, repeindre les portes et les portes de placard et enfin refaire le carrelage au sol dans la continuité du reste de la maison. Bref une occupation à plein temps qui m’a tenue écartée de mon atelier pendant au moins 2 mois!!!

Mais tous les soirs, j’allais faire un petit tour sur le net pour me reconnecter quelques instants. Et tous les jours, je me suis régalée des posts de Mélanie West qui nous déniche des artistes de tous pays travaillants tous les matériaux imaginables. Ces posts sont toujours d’une grande inspiration. Merci Mélanie!

Cette fois encore ça a fait « TILT » en découvrant cette oeuvre de Jiro Kamata artiste japonais installé à Munich.

Jiro Kamata

La superposition des pièces comme jetées en vrac m’a interpellée et depuis elle me trottait dans la tête. Du coup quand la fin de la récré a enfin sonnée, je savais quelle direction prendre avec la polymère.

Bien sur cela ne vient pas d’un coup d’un seul. Il faut essayer, recommencer, améliorer, prendre un autre chemin, digresser pour commencer à voir naître ce que l’on avait senti tout au fond de soi.

La première ébauche était basée sur des tons neutres, des imitations de matières brutes. Forcément mon fils m’a dit que cela manquait de couleur mais qu’il aimait l’imitation d’ardoise à cause de la dimension qu’elle apportait.


Deuxième et troisième essais : arrivée de la couleur, mais toujours la sensation que cela manque de punch et de relief.


Du relief à la 3D il n’y avait qu’un pas. On ajoute une couleur bien chaude et bien intense et voilà, on y est. Ca tient la route, c’est plaisant à regarder, la construction se met en place et c’est parti pour une mini série.


 

Du coup l’idée de réduire la taille pour faire des boucles d’oreilles assorties vient me titiller, et voilà! Elles sont légères, agréables à porter et trois autres paires sont déjà en préparation.


Alors je ne sais pas vous, mais perso la panne d’inspiration ne me fait pas vraiment peur car à chaque fois j’ai l’impression de renaître, et ça fait du bien au moral. Il faudra juste trouver autre chose à rénover pour la prochaine fois…. mais quoi? Hum je sèche!!!!

 

Des broches

Comme des petits tableaux modulables. : c’est bien l’idée que j’avais en tête quand j’ai fait la première il y a quelques mois. Depuis elles ont un peu évolué sur le plan technique afin de résoudres les petits soucis rencontrés à l’usage et à la fabrication.

C’est tant mieux car je pourrais ainsi transmettre tout cela lors du stage en Belgique les 26 et 27 Janvier prochain organisé par mon amie Liselot Henderyckx. D’ailleurs il n’est pas trop tard pour nous rejoindre si le coeur vous en dit…

En attendant et afin de me préparer, je m’y suis replongée et voici les deux dernières broches qui se portent aussi en collier grace au système ingénieux de Bettina Welker.

Comme vous l’aurez remarqué toutes les pièces sont amovibles et réorganisables sur le support qui se fait tout discret. Ainsi avec les mêmes pièces on peut quand même avoir l’impression de changer de broche ou de collier tous les jours. C’est un concept qui m’est cher et qui me passionne.

A très bientôt peut-être….

Bonnes Fêtes!

Joyeux Noel à toutes et tous!

Dans quelques jours le vieux bonhomme grisonnant et barbu passera distribuer un peu de bonheur sous nos sapins. Afin de l’aider dans sa lourde tâche, et parce que les idées de cadeau sont parfois difficiles à trouver….

 

 

je vous offre -25%

sur l’ensemble de mes classes

en utilisant le code  NOEL18 

jusqu’au 6 Janvier 2019.

 

 

 

 

Joyeuses fêtes de fin d’année à toutes et à tous!

J’ai râté la rentrée?

Oui, en effet, je me suis un peu laissée débordée par la rénovation de notre cuisine. A ma décharge la chose s’est avérée être un chantier pharaonique englobant de refaire le carrelage, le plafond, la déco et l’électricité pour un îlot de cuisson qui n’existait pas. De surcroît la cuisine étant ouverte sur la salle à manger, le carrelage ne se réduisait pas à une petite pièce. Et comme le changement entraîne le changement, nous avons aussi eu envie de refaire les murs de la salle à manger…

Bref, la cuisine est finie exception faite d’un plan de travail pour l’îlot central qui doit encore être livré. La pose du carrelage est également achevée, mais les murs de la salle à manger devront patienter un peu. Et oui, au boulot!!! Les vacances sont finies et dès lundi j’ai enfin repris le chemin de l’atelier.

En effet, le mois prochain la belle Olga et moi même seront à Madrid avec nos Elégantes Connections pour la dernière fois (enfin sauf demande spéciale)… Du coup il fallait que je me replonge dans cette technique si riche… et tout va bien je n’ai pas oublié comment faire, enfin je crois!

Ensuite je me suis également replongée dans les broches tryptiques que je présenterai pour la première fois en Belgique chez l’adorable Liselot Henderyckx  fin Janvier prochain (il reste des places si vous êtes intéressés). J’ai réduit la taille, mais j’aime toujours autant.

Et depuis hier je planche sur un nouveau modèle de bracelet assorti aux boucles d’oreilles qui sont au programme de Bristol début Mars 2019. Il est tout léger, plein d’angles saillants et la technique est passionante. Du coup j’en ai un second au four.

Ouf, je crois que j’ai bien rattrapé le temps, non?

 

 

Un tableau autour du cou!

Juste avant de décider de rénover entièrement notre cuisine (d’ailleurs la prochaine fois que j’ai une idée comme celle-là il faudra m’abattre…), j’ais pris

 

le temps de jouer avec une idée (bien plus raisonnable cette fois) qui me trottait dans la tête. J’avais imaginé une broche sur le modèle des tryptiques et autres compositions murales comportant plusieurs éléments de formes variables qui viennent se succéder et parfois se chevaucher. Je voulais aussi aller plus loin sur le thème des bijoux modulables, thème cher à mon coeur.

Il a donc fallu tout d’abord travailler sur des gabarits papiers afin de vérifier la faisabilité de la chose, puis j’ai utilisé l’ordinateur et la « Silhouette » pour les obtenir dans du plastique souple afin de pouvoir les réutiliser. Et enfin j’ai pu passer à l’étape de la polymère, la plus plaisante d’ailleurs.

Voici donc deux broches qui se transforment en colliers, grâce à l’astuce de Bettina Welker, et dont chaque pièce peut changer de place et de sens à votre guise.

Je les trouve aussi captivants que des mini toiles d’Art Moderne et cela correspond bien à mon idée de départ.

Sur ce, je vous laisse car le carrelage, le plafond et la peinture m’attendent….(au secours!)

Inspiration

Il y a presque un mois, alors que la belle Olga et moi étions en Normandie en bonne compagnie pour y montrer nos Elégantes Connections, nous sommes allées à la crêperie.

Tout en attendant plus ou moins patiemment nos assiettes, nous avons pu admirer une vaste collection d’éléphants en tout genre: des gros, des petits, en bois, en porcelaine, colorés articulés… Et dans l’entrée une magnifique sculpture murale en métal. Ma copine Laure-Anne en a fait une photo qu’elle a partagé avec moi et que je partage avec vous.

De suite nous avons entrevu les diverses inspirations que cette pièce pouvait nous apporter et en avons discuté ensemble. J’ai gardé l’ouverture dans les pièces et les tiges qui les relient. J’ai changé l’aspect de la surface et la forme des pièces afin d’en arriver à cette mini collection que je vous présente.

Voici les trois premières pièces, puis sont venues des boucles d’oreilles et une bague qui reste à repenser au niveau de l’anneau..mais l’idée est là!

Laure-Anne je ne sais pas ce que tu en feras, mais voici ce que j’ai puisé dans la sculpture. J’attends ta version avec impatience.

Presque prête.

Ouh la la tout s’enchaine si vite parfois! J’ai l’impression d’être rentrée de Rome hier alors que je repars déjà la semaine prochaine. Cette fois ce sera Maribor en Slovénie pour l’évènement chez Art Trade organisé par la merveilleuse Mihaela Vindis. J’aurais le plaisir d’y animer trois ateliers.

Polymère sur métal
Polymère sur métal BO dépareillées

En rentrant, j’enchaine avec le stage Elégantes Connections en Normandie avec la douce Olga Nicolas, et organisé par la pétillante Karine Lucas.

Du coup depuis trois semaines, c’est l’ébullition dans mon atelier avec cependant un manque de temps crucial pour prendre les photos de tout ce travail…

Mais à présent que tout est quasi prêt, voilà quelques photos des dernières créas sorties tout droit de l’usine à gaz en espérant que vous aimerez la diversité. Il y a du nouveau et du moins nouveau qu’il faut se remettre en tête avant de le livrer aux stagiaires…

 

Elégantes Connections
Boucles d’oreilles creuses.
Bague creuse

a bientôt!

 

 

Géométrie variable?

C’est après avoir vu un bracelet en métal plié que j’ai créé le bracelet que j’enseignerai à Rome en février prochain. Le plus difficile dans ce projet était de trouver un support facile à fabriquer et à utiliser afin de pouvoir l’enseigner facilement.


C’est ce bracelet qui m’a plus tard conduite à faire des boucles d’oreilles creuses aux formes géométriques variées ainsi qu’une bague aux lignes architecturales. Je me suis rendue compte des vastes possibilités en réfléchissant aux différents formes.

Mais c’est en cherchant récemment de nouvelles formes pour de nouvelles boucles d’oreilles ou encore des perles creuses, que j’en suis arrivée à ce nouveau bracelet aux lignes géométriques captivantes.

Je reste fascinée par les incroyables possibilités que cette technique de mise en forme offre et je me demande si j’arriverai à en faire le tour… Je crois bien que la seule façon de le savoir, c’est de continuer. En voilà un programme réjouissant pour cette période de fêtes de fin d’année!!!

J’en profite d’ailleurs pour vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne Année 2018.

JAFAs 2017

 

Le week-end dernier, l’Association Lezart’gil organisait son évènement annuel : les JAFAs. Cette année encore, j’ai eu l’honneur d’y être invitée à enseigner aux côtés de la douce Eva Hasková (de la Rep. Tchèque) et de l’adorable Noelia Contreras Martín (venue de Barcelone avec son adorable mari Alex Hernandez Teran).

Nous avons innové la formule avec 3 intervenants sur 3 jours et je crois bien que ce fut un succès. Cette formule, bien qu’intensive a permis de passer plus de temps sur chaque projet. En tant qu’intervenante, la satisfaction est grande de pouvoir développer une technique au maximum tout en laissant le temps aux stagiaires de jouer avec et de l’apprivoiser. De leur côté les stagiaires ont, je crois, apprécié de pouvoir finir la plupart des projets et en tout cas d’en comprendre le fonctionnement afin de le refaire tranquillement chez elles.

 

 

Pour toutes celles et ceux d’entre vous qui n’auraient malheureusement pas pu vous joindre à nous et qui souhaitaient pouvoir apprendre à faire la Broche Twist & Switch que j’ai enseigné, j’ai une bonne nouvelle! je viens de mettre en ligne la classe à un prix promo jusqu’à dimanche minuit. Pour les habituées de CraftArtEdu, la classe se présente de la même façon avec autant de photos, des vidéos et une narration audio.
Alors, si vous souhaitez faire ce projet depuis chez vous, au chaud dans votre salon, n’hésitez pas c’est dans la rubrique “Classes en ligne” en haut de cette page.

Amusez-vous bien!

 

Evolution ou révolution?

 

De par notre nature, nous sommes en constante évolution même si elle est souvent à peine perceptible. Elle se ressent dans notre vision des choses qui n’est plus celle de nos 16 ans, dans notre façon de nous habiller, de nous comporter, dans notre travail…

Elle se manifeste par une envie de changement d’aspect visuel, de lieu d’habitation, de mobilier, de fréquentations. Et dans tout cela il y a les changements que l’on provoque et ceux que l’on subit…

L’arrêt brutal de CraftArtEdu est un de ceux que l’on subit. Mais puisque la nouvelle était triste je me suis dit qu’il fallait réagir et en faire un changement positif. Alors, poussé par la douce Olga si combative et mon mari si encourageant, j’ai moi aussi pris le taureau par les cornes. Et quite à faire du changement, autant repartir de zéro afin que ce nouveau lieu soit au plus près de mes envies et surtout de vos attentes.

J’ai tout changé, ou presque : le nom du site, son url, son aspect, ses fonctions; mais j’ai gardé l’essentiel, sa mémoire. Vous y trouverez donc tous les articles de l’ancien site mais également :

-une galerie de photos classées par collections,
-un calendrier de mes déplacements,
-une traduction pour les polyméristes anglophones,
-et enfin une boutique dans laquelle j’aurais le plaisir de vous proposer toutes mes classes anciennes et à venir.

Bien entendu tout cela est un travail colossale de mise en place, des heures de téléchargement, et il me faudra encore du temps pour que ce qui était sur CAE se retrouve ici.

J’espère que vous aimerez ce nouveau site et aurez plaisir à le découvrir tout comme j’ai eu plaisir à l’arranger pour que l’on s’y sente bien.

A très vite…